Vous avez toujours tout voulu savoir sur le théâtre et ses métiers ? Nous sommes là pour vous éclairer. Ici, nous dévoilons au fur et à mesure les 12 travaux du théâtre.

N°11 : LE MAQUILLEUR

L’acteur se maquille et il meurt. Le maquilleur lui montre comment faire pour que ça passe sans douleur. Il suffit de quelques poudres, d’un peu de peinture ou de latex. L’acteur meurt dans sa loge, en se maquillant, comme on lui a appris. Le personnage alors renaît dans le miroir où la veille il avait disparu, démaquillé. Au théâtre, le maquillage offre à l’acteur de devenir un autre tout en restant lui-même. Il ne masque pas, il ne cache rien ; en outrant les traits du sujet, il révèle cette part essentielle de la fiction dramatique qu’est le personnage. Le maquilleur peut proposer un maquillage réaliste ou fantaisiste ; il fait du visage de l’acteur une carte à déchiffrer ; le message envoyé doit être intelligible et en adéquation avec la ligne artistique du spectacle. Ce serait comme chercher un tableau dans un corps qui bouge, accorder à une voix des couleurs et des matériaux. C’est à quelques jours de la première que le maquilleur surgit, pinceaux à la main. Alors on se demande comment on a fait avant, quand il n’était pas là, pour être autre chose que soi.

Source : Hercule à la plage / Éditions La Joie de lire, 2019. Collection La Joie d’agir.